The North Face ® – Alpine Project WINDJACKET

Conditions du test :
Températures/Météo : 10°C alternance soleil/nuages chargés. Vent.
Rando/Marche d’approche. Grimpe en rocher.

C’est évidement la légèreté et son faible encombrement.
A noter aussi la sensation agréable de confort apportée par le revêtement intérieur.
Son aspect semble fragile, mais à l’usage réel, il n’en est rien.

Au-delà de la fonction première de la veste, à savoir être un anorak en matière ripstop à l’épreuve des intempéries pour les randonnées et les treks estivaux, c’est incontestablement la notion d’encombrement et de légèreté (que nous recherchons tous… en alpinisme)
Quand on la porte ou la transporte, c’est vraiment ce qui ressort de la veste ALPINE PROJECT WINDJACKET et qui en fera un atout des vestes d’alpi du printemps 2012. Elle se porte près du corps, sa coupe est simple (et donc efficace).

Une anecdote : De retour d’une sortie « test », la température est facilement passé de 12/13° à 5/6°… et la nuit tombait. En enfilant une veste type micropolaire, vite fait (oui, je sais… ce n’est pas vraiment dans l’ordre adéquat des couches…) par-dessus, cela a même permis de voir qu’elle pouvait très bien se « mouler » au corps, sans gène, dans ce type de configuration. Évidement, en remettant le tout dans le bon ordre des couches, c’était tout aussi nikel.

La veste est taillée suffisamment en longueur pour qu’elle reste bien coincée dans le baudrier.

Le serrage des poignets se fait par élastique.
A noter également son revêtement intérieur agréable et confort.

La veste n’a pas été testée par temps de pluie, mais sa résistance au vent, bien réelle, a été éprouvée.

La capuche, utile certes, mais qui ne se « range » pas dans la veste. Remarque assez perso, mais les trucs qui « pendouillent » ou se « baladent » ne sont généralement pas les bienvenus sur les vêtements en alpi.

Aspect extérieur peut sembler fragile, mais à l’usage (à confirmer) il ne doit pas l’être tant que ça. Elle a bien frotté contre le rocher lors des tests… ;-).

Pas de serrage en bas de veste.
Enfiler une veste par le haut peut sembler peu pratique. (idée reçue perso) Cela n’a été d’aucune gène lors des différentes sorties.

Anorak en matière ripstop à l’épreuve des intempéries pour les randonnées et les treks estivaux.

Prix : 150€

Cet anorak à enfiler par la tête trouvera avantageusement sa place dans un paquetage destiné aux randonnées printanières ou estivales susceptibles de se rafraîchir subitement.

Le nylon ripstop bénéficie d’un traitement déperlant longue durée (DWR) pour offrir une excellente résistance à l’eau et au vent.
La capuche fixe se règle à l’aide d’un seul cordon, pour offrir une protection accrue en montagne.
Poches montagne / Poche poitrine type « Napoléon » / Réglage unique au dos de la capuche.

Composition : 15D 39 g/m2, 100 % nylon micro ripstop avec traitement DWR

Je la mets dans le sac, même si la météo annoncée est au grand beau.

Elle ne pèse rien, ne prend pas de place et peut s’avérer bien utile.